À propos de Voix Humaines …

Ouest-France (10/06/15)
L’ensemble vocal Voix Humaines enchante Contrejour
C’est un concert de toute beauté, pour tout dire exceptionnel, que les mélomanes ont eu le privilège d’écouter samedi soir, en l’église. Servis par l’acoustique du lieu, les 24 chanteurs de l’ensemble vocal a cappella Voix Humaines proposaient un répertoire très construit, jouant des contrastes entre sublimes pièces de la Renaissance et audaces contemporaines, dans un programme intitulé Contrejour, où « les mots, stylisés, apparaissent en contre-jour dans la lumière de la musique ».
Ce choeur en mouvement investit l’espace par ses déplacements élégants qui mettent en exergue couleurs vocales et équilibre des timbres. Il est dirigé par trois chefs professionnelles remarquables, Laure Leyzour, Cécile Girod et Anne Bien, qui interviennent également au sein de l’ensemble en tant que chanteuses.

Le Télégramme : « Cette musique contemporaine, souvent boudée, est admirablement défendue ici, grâce à la mise en espace tout à fait remarquable mais grâce aussi à la direction discrète et efficace de Laure Leyzour, Cécile Girod et Anne Bien.  »

Le Télégramme (13/11/14) : « L’ensemble vocal Voix Humaines a suspendu le temps, dimanche, dans une communion avec le public qui remplissait totalement la grande nef […]. Fruit d’un travail intense, le plus saisissant était l’osmose d’ensemble qui laissait néanmoins chacun des chanteurs s’exprimer pleinement. Comme porté par son chant, ce chœur de solistes se déplaçait aussi dans les allées pour harmoniser airs et mouvements, investissant de concert l’espace physique et sonore. »

À propos de Chorus …

Ouest France : « N’ayons pas peur des mots, Chorus est un chef-d’œuvre pour les yeux et les oreilles. Sensible, intelligent, le spectacle assouvit notre faim cosmique, comble notre manque de beauté, sans jamais oublier d’être humain. Nous voilà séparés de la réalité brute des choses, celle d’hier et d’aujourd’hui. (…) Sur l’air de Nicht so traurig, Nicht so sehr de la cantate BWV 384 de Bach, ils évoluent en infinies variations, de tableau en tableau où l’on se plaît à reconnaître des métaphores de notre patrimoine visuel, allant même jusqu’à chanter en silence. Ils font chœur et corps, baignés d’une lumière savante. Apparitions, disparitions, humour aussi, jusqu’à l’écroulement.

Chorus est définitivement un spectacle universel qui nous offre ses ailes et nous élève. Remarquablement spirituel, c’est à dire fin, intelligent, élégant, sans oublier la touche d’humour indispensable à l’équilibre.(…) »

Les Inrockuptibles: « Se basant sur le morceau de Bach, Nicht so traurig, Nicht so sehr, chanté et mis en espace de multiples façons, de la plus légère à la plus grave, cette opération à chœur ouvert, aussi minutieuse qu’ingénieuse, passe comme un souffle et enchante comme un rêve. Une constante inventivité et une exaltante liberté de ton. »

photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
photo : Julie Lefèvre
Laure Leyzour - photo : Julie Lefèvre
Laure Leyzour – photo : Julie Lefèvre
Anne Bien - photo : Julie Lefèvre
Anne Bien – photo : Julie Lefèvre
Concert 2011
Concert 2011
Cécile Girod - photo : Julie Lefèvre
Cécile Girod – photo : Julie Lefèvre
croisements - photo : Julie Lefèvre
croisements – photo : Julie Lefèvre